William Henry Perkin (1838-1907) et la mauvéine

Le 12 mars 2018, le moteur de recherche Google agrémenta sa page d’accueil dans les pays anglo-saxons d’une bannière illustrée, doodle, aux couleurs de Sir William Henry Perkin (1838-1907) : le mauve. Célébrant de cette façon le 180ème anniversaire de la naissance du chimiste, l’outil mondial de recherche rappelait également qu’avec la création de la mauvéine, premier colorant de synthèse, la couleur entamait son processus de démocratisation et se répandait comme le suggère le dégradé de mauve baignant les personnages de la bannière.

« 180e anniversaire de la naissance de Sir William Henry Perkin », doodle du 12 mars 2018. ©Sonny Ross, Google. 2018.

Google célébrait également par ce biais le principe de « sérendipité », principe illustré par les  propositions de réponse qu’il fournit à ses utilisateurs.

En effet, le récit perkinien indique que ce serait le hasard qui aurait conduit le jeune chimiste, âgé en 1853 de 18 ans, à découvrir les propriétés tinctoriales de l’aniline. Travaillant sur la quinine au Royal College of Chemistry de Londres dans le laboratoire du Pr. Hofmann, Perkin obtint en effet, au cours d’une manipulation d’aniline, un résidu formant dans l’eau une solution pourpre.

Teinture d’acétate dite mauvéine. Angleterre, 1905. Science Museum , Londres.

Ce violet d’aniline, premier d’une longue liste de couleurs issues de l’aniline, fit immédiatement l’objet d’un brevet déposé par Perkin, puis de la fondation en 1856 avec son père et son frère aîné à Grennfordgreen près de Londres, de la première usine de production de colorants de synthèse. Dès 1857, cette usine commercialisa la mauvéine et généra grâce à son succès de très importants bénéfices. On rapporte que la Reine Victoria appréciait particulièrement cette teinte violette stridente, tandis que l’Impératrice Eugénie était plus attachée à la teinte lilas.

Jupe et corsage en soie reconnue comme teintée en mauvéine, détail dos. Angleterre, 1862-1863. Science Museum , Londres.

GARFIELD Simon, Mauve. How one man invented a color that changed the world, Londres, Faber and Faber Limited, 2000.

Les archives Perkin forment la « Kirkpatrick Collection », en dépôt au Museum of Science & Industry de Manchester.

Sources : notice du Doodles du 12 mars 2018 https://www.google.com/doodles/sir-william-henry-perkins-180th-birthday  (consulté le 28 mars 2018)